Réserver une visite guidée

Merci de venir équipés de vos masques, obligatoires pour l’ensemble de nos activités.

Si aucune date ne vous convient, vous pouvez réaliser ce parcours sous forme de “visite privée” : envoyez-nous un mail à contact@artora.fr, ou appelez-nous au 06 23 30 94 76 en nous précisant le parcours, la date souhaitée et le nombre de participants, et nous vous recontactons avec un devis personnalisé.

Tous nos paiements sont sécurisés par notre partenaire Stripe.

Le quartier des Halles

Samedi 5 septembre à 15h
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Laura Mazard.
Lieu de rendez-vous : métro Les Halles, sortie 4 rue Rambuteau

Le quartier des Halles est riche de grandes et de petites histoires. De puissants seigneurs l’ont arpenté et de pauvres âmes s’y sont perdues. Faisons revivre les paysages disparus du sordide cimetière des innocents au splendide hôtel de Bourgogne. Ressuscitons les métiers oubliés des Halles Baltard et redécouvrons les fonctions annihilées de certains lieux ancestraux tout en profitant des plus anciens commerces de bouche du quartier. Enquêtons sur les actes criminels de ce coin mal famé de Paris et écoutons ce que les noms des rues ont à nous dire. Les Halles, c’est une multitude d’histoires enchevêtrées dans un quartier toujours autant pratiqué qu’autrefois.

Photo : Halles centrales de Paris – 1863.

€15,00
Femmes célèbres au Père Lachaise : un autre regard

Samedi 12 septembre à 11h
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Laure Nermel.
Lieu de rendez-vous : devant l’entrée principale boulevard de Ménilmontant, en face de la rue de la Roquette
Havre de paix au cœur de l’agitation parisienne, le cimetière du Père Lachaise abrite les sépultures d’illustres personnages, d’Oscar Wilde à Chopin, de Molière à La Fontaine… Mais, dans cette liste, où sont les femmes ? Des artistes d’exception sont pourtant enterrées au Père Lachaise. Suivez Laure, notre guide, qui vous emmène à leur rencontre. Outre les merveilles architecturales présentes dans le cimetière, ce parcours est l’occasion de parler de la carrière et de la vie de femmes aussi talentueuses que Rosa Bonheur, Marie Laurencin, la danseuse Jane Avril maintes fois immortalisée par Toulouse-Lautrec, Sarah Berhardt, Colette ou encore Gertrude Stein… Une balade passionnante et engagée, pour faire entrer ces créatrices en pleine lumière !

€15,00
Street art à la Butte aux Cailles

Dimanche 13 septembre à 14h
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Charlotte Maziere.
Lieu de rendez-vous : 31 boulevard Auguste Blanqui

Laissez-vous guider par Charlotte, spécialiste de l’art urbain, dans ce havre de paix qu’est la Butte aux Cailles ! Haut lieu du street art à Paris, la Butte aux Cailles regorgent d’oeuvres variées réalisées par les artistes historiques et émergeants de la scène française et internationale. Chaque coin de rue saura vous surprendre, si vous osez lever les yeux ! Cette balade vous permettra de découvrir différents styles, mais aussi différentes techniques : de la mosaïque au vinyl, du pochoir au collage. Le street art étant par définition en perpétuelle évolution, le parcours offre toujours de nouvelles surprises à décourvrir. Oeuvres poétiques ou engagées, qui réagissent à l’actualité, à l’air du temps : les murs de la ville deviennent le reflet de notre époque, des préocupations des artistes. Se balader sur la Butte aux Cailles, c’est aussi l’occasion de découvrir un quartier de Paris hors des circuits touristiques, qui a su conserver son authenticité.

€15,00
Paris érotique : les anciennes maisons closes du IXe arrondissement

Samedi 19 septembre à 16h
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Charlotte Mazière.
Lieu de rendez-vous : 28 place Saint-GeorgesDécouvrez une autre histoire de Paris… Au coeur du IXe arrondissement, la Nouvelle Athènes, quartier d’apparence tranquille, cache de nombreux secrets. Derrières ses façades bourgeoises s’est joué le destin de nombreuses courtisanes, les reines du Paris à la Belle Époque ! De la marquise de la Païva à Anna Deslions, qui a inspiré à Émile Zola sa «  »Nana » », découvrez le parcours de ces femmes et des maisons de plaisir qui peuplaient le quartier, et déambulez dans un Paris souvent méconnu, aux nombreux trésors architecturaux !

Photo : MOSSOT – Licence Creative Commons 3.0

€15,00
Saint-Jean-Bosco et le quartier de la Réunion

Samedi 26 septembre à 16h
Tarif : 17 euros par personne.
Votre guide : Philippe Roullaux.
Lieu de  rendez-vous : sortie de métro Alexandre Dumas


Entre le Père-Lachaise et la Place de la Nation, se cache un trésor méconnu : l’église Saint-Jean-
Bosco, inscrite au titre des monuments historiques. Ce bijou des années 1930, dont la façade extérieure relève d’un sobre néo-classicisme, vous surprendra par son intérieur d’une grande richesse décorative magnifiée par une lumière zénithale. La modernité du style Art déco conjuguant le béton, la pierre et le verre n’évoque pas moins des influences « médiévales » à travers ses larges fresques ses mosaïques et ses vitraux, chefs-d’œuvre des Frères Mauméjean. Dédiée à Jean Bosco, le « père des orphelins », l’église a reconquis ce faubourg populaire où la
solidarité ouvrière a longtemps fait concurrence à la charité chrétienne. Autour, le quartier de la Réunion, situé entre les anciennes barrières de Paris et le village de Charonne, possède toujours le charme paisible d’un village tout en témoignant de son passé industriel avec ses ateliers d’artisans au fond de passages fleuris, ou l’architecture métallique de l’ancien poste de transformation électrique du boulevard de Charonne. Longtemps planté de vignobles, ce coin champêtre devenu un lieu de villégiature, où Jean-Jacques Rousseau aimait se promener en herboriste, s’est recouvert, au fur et à mesure de sa densification, de nombreuses guinguettes qui échappaient aux taxes en dehors des barrières d’octroi de Paris. Décor idéal au début du XXe siècle pour des affrontements entre deux bandes de malfrats pour les beaux yeux de Casque d’or…

Photo : Mbzt – Licence Creative Commons 3.0

€17,00
Erotisme au musée d’Orsay : un nouveau regard sur les collections !

Samedi 3 octobre à 15h
Tarif : 30 euros par personne.
Votre guide : Laura Mazard.
Lieu de rendez-vous : entrée du musée d’Orsay


Si l’érotisme au Musée d’Orsay paraît être une thématique licencieuse, il ne s’agit pourtant pas dans cette visite de regarder par le petit trou de la serrure car la porte est grande ouverte : le musée d’Orsay est saturé d’érotisme. De nombreuses œuvres jouent avec les limites. Partout, les corps nus s’exhibent parfois dans des positions lascives voire suggestives si ce n’est obscènes. Tous les moyens sont bons pour justifier de pareilles images dans un XIXe siècle pourtant prude et sévère dans sa morale. Sous le patronage d’Éros, partons à la rencontre des contradictions du XIXe siècle, levons le voile sur l’hypocrisie de ses sujets d’art et observons ces œuvres à double sens.

Photo : Les Romains de la décadence – Thomas Couture

€30,00
Saint-Christophe-de-Javel et le Parc André Citroën

Samedi 17 octobre à 16h
Tarif : 17 euros par personne.
Votre guide : Philippe Roullaux.
Lieu de  rendez-vous : pont Mirabeau, devant la station RER de Javel

Le quartier de Javel, ancien hameau de la plaine de Grenelle, a un riche passé industriel dès le XVIIIe siècle avec l’invention de la fameuse Eau de Javel, très utiles aux teinturiers et lingères en bord de Seine. Le village conserve son aspect industriel jusqu’au milieu du XXe siècle avec l’implantation des usines Citroën le long du quai. Pour répondre à cette activité et à une population de plus en plus dense, l’église Saint-Christophe est construite dans l’entre-deux-guerres selon un tout nouveau procédé, le ciment armé préfabriqué. Cette modernité se conjugue avec la tradition multiséculaire de l’iconographie médiévale à travers les peintures, les vitraux et les sculptures. Placée sous la protection du saint patron des voyageurs, l’église déploie en effet un riche décor évoquant la vie de Saint Christophe, et tous les nouveaux moyens de locomotion du siècle de la modernité : le vélo, l’automobile, le bateau à vapeur et même l’avion ! Nous nous arrêterons un instant pour admirer un autre chef-d’œuvre d’innovation technique et artistique, le fameux Pont Mirabeau sous lequel coulent la Seine et les amours du poète Apollinaire. Le parcours nous conduit ensuite sur les traces de l’histoire automobile dans le Parc André Citroën, conçu par le paysagiste Gilles Clément comme une vaste perspective ornée d’espaces plus intimes très variés et tournés vers les cinq sens, le jeu des couleurs, des essences et de l’eau.

Photo : Peter Potrowl – Licence Creative Commons 3.0

€17,00
Saint-Germain-des-Prés

Samedi 24 octobre à 15h
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Camilla Bevilacqua.
Lieu de rendez-vous : place Saint-Germain-des-Prés face au café Les Deux Magots

Dans l’après-guerre, le quartier de Saint-Germain est le lieu favori des écrivains, artistes, intellectuels et cinéastes. On y croise Picasso, Sartre, de Beauvoir, Boris Vian, Ernest Hemingway… On y vit au rythme du jazz, qui arrive tout juste des Etats-Unis, et sur lequel on danse jusqu’au bout de la nuit dans les nombreuses caves du quartier. Lieu de fête, de création, de liberté, le quartier est au centre d’une émulation intellectuelle et artistique intense. C’est cette histoire que nous vous proposons de revivre avec nous aujourd’hui ! En créant des ponts entre le passé et le présent, nous mélangerons la petite et la grande histoire, les trajectoires de vie des artistes et l’histoire de l’art, puisque le quartier est l’un des centres de la naissance de l’art moderne. Et puis, qu’est-ce que le goût Saint-Germain-des-prés ? Nous nous intéresserons au commerce du beau dans ce quartier, dans lequel les galeries d’art s’installent dès le XVIIIe siècle. Nous pousserons la porte de certaines d’entre elles, pour observer le coeur battant de la création dans ce quartier toujours vivant et en évolution. Depuis la Place Saint-Germain-des-Prés face au café Les Deux Magots, nous nous dirigerons ensuite vers la Place Fürstenberg, l’Ecole des Beaux-Arts, la Galerie Jeanne Bucher, le Passage Dauphine, la Galerie Kamel Mennour pour terminer notre parcours cour du Commerce-Saint-André.

Photo : DXR – Licence Creative Commons 3.0

€15,00
Passy en 1900 : Amours secrètes

Bientôt à nouveau disponible
Tarif : 15 euros par personne.
Votre guide : Gilles Caignard.
Lieu de rendez-vous : métro Muette, 1 avenue Mozart
Passy en 1900 hésitait encore entre village et villégiature : c’était le refuge des poètes et des amours secrètes… Encore aujourd’hui, c’est un quartier où charme et élégance vont de pair ! Nous vous proposons de passer ensemble 2 heures, à la découverte de ce quartier. Voici quelques temps forts du parcours : Le quartier de la Muette, ses hôtels particuliers et ses immeubles post-haussmanniens ; les « villas » privées de Passy, et leurs « chalets » ; le souvenir ardent de Colette, Henri Lartigue, Julien Green et d’Anna de Noailles ; la fondation Singer Polignac (de l’extérieur) ; l’Avenue Georges Mandel et les dernières années de Maria Callas ; la place du Trocadéro et ses fameux cafés…

Photo : Celette – Licence Creative Commons 4.0

€15,00
Rupture de stock

Note : la réservation et la participation à nos visites impliquent l’acceptation sans réserve des présentes conditions générales de vente.


Conditions d’annulation :

Nos visites ne sont pas remboursables. En nous prévenant 7 jours calendaires avant la date de la visite concernée, nous pouvons vous proposer de la reporter sur une date ultérieure. Dans ce cas merci de nous écrire à contact@artora.fr en nous précisant les détails de votre ancienne réservation, et la date et le parcours souhaité pour reporter. 

Nous ne reportons pas les visites pour un empêchement de dernière minute qui ne soit pas de notre responsabilité (retard, maladie, etc).
Toutes nos visites sont maintenues quelle que soit la météo.